Jeudi 29 Avril 2021 - 19:30

Soirée I ❤ soli : Rain + La fuite + Beloved shadows

La Manufacture de chaussures Placement libre
Tarifs B Bordeaux / Gironde
Rain de Meytal Blanaru - Durée 30 min

Dans ce court solo de la chorégraphe israélienne Meytal Blanaru, adepte de la technique Feldenkrais, c’est un souvenir d’enfance traumatisant qui tombe. Il ne sera jamais explicité ; l’important est ailleurs, dans la réécriture, l’occultation ou la dissection, bref dans l’appropriation de ce stigmate à son anamnèse. Sur un immense carré blanc, avec une lenteur hérissée de convulsions, Rain réfléchit à la puissante empreinte des souvenirs sur nos définitions de nous-mêmes. Du Meytal houlant, comme venu des studios Trauma.

La fuite de Lionel Bègue - Durée 42 min

À partir du mythe d’Actéon, ce chasseur métamorphosé en cerf et dévoré par ses chiens, la première œuvre de Lionel Bègue interroge le corps et sa dégénérescence. Celle, inéluctable, que connaît le corps, vieilli, altéré, malade, au fil des années et des aléas de l’existence. « J’ai ressenti, dit le chorégraphe réunionnais, une profonde émotion en voyant une personne atteinte d’Alzheimer réaliser sa propre maladie – quand le malade a conscience qu’il perd la mémoire. » Qu’il disparaît, en somme. Alors, que reste-t-il lorsque tout s’effrite et s’efface ?

Beloved shadows de Nach Van Van Dance Company - Durée 45 min

« Le krump est proche du buto japonais, ou du flamenco : on y raconte des blessures d’amour ». Cette définition est signée Anne-Marie Van, alias Nach, l’une des figures françaises de cette danse brusque et intense née au début du millénaire dans les quartiers pauvres de Los Angeles. Entourée de miroirs et de néons, elle part à la rencontre d’elle-même, de ce qui la constitue : son présent, son passé. Un vortex mental où s’infiltrent fantasmes, fantômes, fragments d’un discours post-amoureux ; des ombres angoissées et sensuelles, impossibles à fixer, qui gagnent à être projetées.

0 Panier

Votre panier est vide
Total : 0€
0 Panier